Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Archives

8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 19:08

Le développement des smartphones, tablettes, modems 3G et bientôt des modems 4G se traduit par une très forte croissance du trafic data sur les réseaux mobiles. L'opérateur scandinave TeliaSonera indique qu'un smartphone génère en moyenne 400 ko / mois, soit environ 10 fois plus qu'un téléphone mobile standard, alors que les modems 3G et 4G génèrent respectivement 5 et 15 Go / mois, respectivement.

 

Selon Cisco, le trafic mobile mondial devrait connaître une croissance moyenne de 92% entre 2010 et 2014 :

 

Cisco VNI 2011 % mobile devices

 

Les nouvelles technologies de réseaux mobiles, HSPA, HSPA+ et LTE, apportent une meilleure efficacité spectrale, c'est à dire plus de débit utile pour une même bande de fréquence et le LTE va permettre d'utiliser de nouvelles bandes de fréquences, donc de la capacité radio supplémentaire. Mais ces améliorations seront insuffisantes pour répondre à l'augmentation de la demande.

 

Les opérateurs doivent donc répondre à ces nouveaux besoins en densifiant leurs réseaux. Et cette densification est  coûteuse, du moins avec les approches traditionnelles. De nouvelles solutions techniques sont maintenant proposées par les constructeurs, comme on a pu le voir au dernier Mobile World Congress :

  1. des stations de base miniaturisées :  les constructeurs proposent aujourd'hui des stations de base intégrées et miniaturisées,  permettant de réduire les contraintes et le coût de déploiement de micro-cellules ;

  2. light-radio-cube.jpg
  3. les pico ou femto-cellules, qui permettent d'améliorer la couverture "indoor" pour des clients entreprises ou résidentiels, avec un raccordement par un accès Internet haut-débit (ADSL par exemple), mais aussi de délester le réseau radio "macro" ;

    femtocell
    toutefois, les opérateurs mobiles rechignent encore à financer ces équipements, qui doivent donc être acquis par les clients, ce qui limite le développement de ce type de solution ;
  4. l'utilisation du WiFi, domestique ou sur des "hotspots" est une solution proche de la précédente, mais plus économique, car ne nécessitant pas nécessairement de déploiement de nouveaux équipements dans le réseau radio ; des solutions existent pour permettre la connexion automatique via un réseau WiFi, avec mise en sommeil de la connexion 2G/3G pour économiser la batterie ;
    Kineto Smart Wifi
    ce type de solution a été déployée aux USA par T-Mobile ; de son côté, China Mobile a aussi annoncé des plans de déploiement d'un millions de hotspots WiFi dans les 3 prochaines années pour mettre en oeuvre ce type de solution.

    Toutes ces solutions ne sont d'ailleurs pas exclusives.

La question pour les opérateurs sera maintenant d'adapter leurs modèles de planification de réseau aux nouveaux scénarios, encore incertains, d'évolution de la demande de data mobile, et aux différentes architectures techniques envisageables.

Repost 0
Published by Alain HAFNER - dans Mobilité
commenter cet article
8 mars 2011 2 08 /03 /mars /2011 10:52

3UK sim

L'opérateur mobile britannique 3 a frappé fort avec ses offres incluant la  data illimitée :

 

"The One Plan", à partir de 29€ par mois (sans subvention de mobile) propose :

 

3Uk the One Plan

  • la data illimitée,
  • 5000 SMS,
  • 33 heures de communications tous réseaux,
  • 83 heures de communications avec abonnés 3.

 

En prépayé, 3 propose pour seulement 17.40 € (valable un mois) :

3UK forfait data illimitée

  • data illimitée
  • 5 heures de communications
  • 3000 SMS

 

 

  Enfin, pour la data sur clé USB, on trouve des offres, incluant le modem gratuit, à :

  • 9.13 € / mois pour 1 Goctet / mois
  • 18.56 € / mois pour 15 Goctets / mois

ce qui correspond à un prix du Goctet / mois entre 1.24 et 9.13 € !

Repost 0
Published by Alain HAFNER - dans Mobilité
commenter cet article
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 10:55

Orange et Iliad ont a annoncé la signature d'un accord d'itinérance nationale couvrant non seulement la 2G, mais aussi la 3G, permettant ainsi à Free de lancer son service mobile avec une couverture nationale pour la data comme pour la voix.

(article des Echos)


Le réalisme économique a fini par l'emporter sur une politique consistant à refuser tout partage de réseau, dans le but de ne pas favoriser la concurrence du futur 4ème opérateur mobile.

Il est à noter que les solutions de partage de réseaux mobiles se multiplient un peu partout dans le monde. Ainsi, Orange faisait déjà du partage de réseau radio (RAN sharing) en Espagne avec Vodafone, et au Royaume Uni avec T-Mobile + H3G. Pour les réseaux 4G, le partage de réseau radio est souvent envisagé dès le départ ; cette semaine, les quatre premiers opérateurs russes ont annoncé le partager de leur futur service 4G (article des Echos).

Repost 0
Published by Alain HAFNER - dans Mobilité
commenter cet article
5 mars 2011 6 05 /03 /mars /2011 14:14


Le prix des communications mobiles depuis l'international a sensiblement baissé depuis deux ans, du moins en Europe, du fait de la réglementation "Eurotarif" (environ 0.47 €/min.), En revanche, le prix la data mobile en roaming demeure particulièrement élevé : entre 1 et 5 € par Mo (en Europe), soit entre 50 et 250 fois plus cher que le tarif domestique !


La Commission Européenne a lancé au début de l'année une consultation sur l'évolution de la régulation du roaming international. Différentes options pour cette future régulation sont évoquées : régulation des prix de gros, des prix de détail, possibilités de mise en concurrence directe des fournisseurs locaux, ouverture à la concurrence des MVNOs. Des propositions devraient être faites par la Commission à l'été 2011, mais l'adoption de nouvelles mesures n'interviendra qu'à mi 2012.

 

abroadband-USB.jpgEntre temps, un opérateur a créé la surprise en annonçant une offre beaucoup plus économique : l'opérateur autrichien A1 Telekom Austria vient en effet de lancer une offre "abroadband" qui propose les services de données mobiles dans 50 pays, au tarif unique de 0.59 € / Moctet, sans abonnement. L'offre peut être souscrite en ligne depuis n'importe quel pays et le prix de la SIM est de 19.90 €.


Voilà qui va certainement stimuler la concurrence sur ce marché très protégé, qui ne mettait pas en avant d'offres véritablement attractives.

 

>> site Internet abroadband

Repost 0
Published by Alain HAFNER - dans Mobilité
commenter cet article
27 février 2011 7 27 /02 /février /2011 18:49

 

MWC-2011.jpg

Comme tous les ans, le MWC 2011 a réuni tous les fournisseurs d'équipement et de solutions  touchant de près ou de loin au monde du mobile.

Quelles ont été les grandes tendances et nouveautés de cette édition ?

galaxy s2

 

Tout d'abord, toujours plus de smartphones  et de tablettes, avec de plus grands écrans, des processeurs plus puissants et surtout plus d'applications.


android_logo.gif

 De très nombreuses applications pour Android étaient présentées, mais RIM-Blackberry présentait  aussi tous les partenaires développant des applications pour son système. Microsoft, quant à lui, présentait son nouveau système Windows Phone 7 et Apple, comme à son habitude, ne participait pas au MWC.


De leurs côté les opérateurs et la GSM-Association présentaient les premières applications et "Application Stores" au standard WAC, une plateforme ouverte et unifiée permettant le développement d'applications utilisables sur tous types de terminaux, quelque soit le système d'exploitation et le réseau. Cette initiative vise à contrer la main-mise croissante des fournisseurs de terminaux sur la fourniture des applications et de permettre aux opérateurs de prendre eux aussi une part de ce marché en forte expansion.


LTE_logo.jpgAu niveau des équipements de réseau, la 4ème génération avec le LTE s'affirme comme le standard de convergence au niveau mondial, alors que le Wimax semble perdre de plus en plus de terrain. Les premiers smartphones LTE ont été présentés, ainsi que des équipements d'accès 4G (stations de base, femto-cellules).

 

Pour les réseaux d'accès radio, on voit apparaître des stations de base miniaturisées, à faible consommation et pouvant être installés simplement en "outdoor", ainsi que de équipements multistandards (compatibles 2G, 3G et 4G) ; ceci permet de répondre plus facilement et de manière plus économique aux besoins de densification et d'augmentation de la capacité de la couverture radio. On pouvait voir aussi beaucoup d'améliorations concernant le "backhaul" (qui permet le raccordement des stations de base au réseau) : dans ce domaine, la tendance est à l'augmentation des débits des faisceaux hertziens, l'intégration plus poussée de la transmission et à la généralisation de la transmission tout-IP.

 

Femto-forum-Logo.jpg

wifi zone

Une autre manière d'améliorer la couverture, en particulier indoor, est l'utilisation de femto-cellules ou le WiFi "offloading".

 

Pour les cœurs de réseau, de nombreux fournisseurs proposent des solutions permettant de gérer et de "monétiser" la qualité de service offerte aux usagers des réseaux, en permettant de prioriser les différents flux.

 

Très présent aussi à cette édition du MWC, le concept de Machine to Machine (M2M) avec, en particulier, la Embedded Mobile House présentée par la GSM-Association et de nombreux partenaires, qui présentait des solutions dans le domaine du télépaiement, de la télésurveillance, de la télésanté, des transports.

 

Enfin, on a beaucoup parlé de Cloud Computing et de Mobile Cloud. Le Mobile Cloud est un nouveau concept, dérivé du Cloud Computing, qui apporte la prise en compte par les applications des informations contextuelles et en particuliers de la localisation, ainsi que la possibilité d'accéder et partager des applications et données, à tout moment, depuis tout type terminal (PC, smartphone, tablette…) et tout réseau.

Repost 0
Published by Alain HAFNER - dans Mobilité
commenter cet article
23 février 2011 3 23 /02 /février /2011 18:07

AFSCM.PNG

 

Ces terminaux NFC Cityzi permettent la mise en oeuvre de services sécurisés sans contact tels que le paiement, le transport, la fidélité, le couponing…

 

Confortés par le succès du lancement commercial de Nice et par l’annonce des 9 premières grandes villes françaises qui proposeront des services sans contact à leurs habitants, Bouygues Telecom, NRJ Mobile, Orange et SFR (opérateurs télécom membres de l’AFSCM) annoncent conjointement leur volonté de déployer massivement en France les mobiles NFC cityzi. 

2011 verra la diffusion  d’un million de terminaux mobiles cityzi, une marque forte qui apporte un gage de  sécurité, de simplicité et de qualité de service de bout en bout, grâce aux opérateurs de services qui s’y associent.

Des services quotidiens 

Avec la commercialisation de terminaux et de cartes SIM cityzi assurée par Bouygues Telecom, NRJ Mobile, Orange et SFR, les Français qui s’équiperont pourront retrouver leurs services quotidiens sur leur mobile cityzi, comme par exemple :

- le paiement bancaire à utiliser chez les commerçants équipés de terminaux de paiement adaptés,

- le transport public : achat à distance de titres de transport et validation avec le mobile, accès aux horaires des bus et des tramways en temps réel, etc.

- des coupons de réduction comme les cartes de fidélité de leurs magasins préférés,

- la possibilité d’interagir avec l’environnement urbain, grâce aux cibles cityzi (informations touristiques, publicité à la demande…)

Tel un portefeuille électronique présent dans la poche ou le sac de la quasi-totalité des Français, le mobile rendra ces services facilement accessibles à la seule demande de l’utilisateur, au fur et à mesure de leur déploiement dans son agglomération.

 

lire plus

Repost 0
Published by Alain HAFNER - dans Systèmes de paiement
commenter cet article
4 février 2011 5 04 /02 /février /2011 11:09

On peut trouver sur ce site intéressant :
http://www.wirelessintelligence.com/mobile-money/unbanked/
les déploiements dans le monde d'applications de transfert financier par mobile (programme "Mobile Money for the Unbanked" de la GSMA).

Repost 0
Published by Alain HAFNER - dans Systèmes de paiement
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 19:05

AT Kearney a publié une analyse intéressante sur la question (dite) de la net-neutralité :

  A Viable Future Model for the Internet :
Investment, innovation, and more efficient use of the Internet for the benefit of all sectors of the value chain

Cette étude analyse l'évolution du trafic sur les réseaux Internet fixes et mobiles, les investissements qui seront nécessaires pour répondre à la forte croissance du trafic, et propose des solutions pour un meilleur partage de ces investissements entre les différents acteurs de la chaîne de valeur.

"Within its short lifespan, the Internet has already delivered huge economic and social benefits. For growth to continue, however, there must be a realignment of how investments are made and value is captured. Policy makers must be supportive of commercial initiatives that contribute to investment, innovation and more efficient use of the Internet for everyone."

Repost 0
Published by Alain HAFNER - dans Internet
commenter cet article
3 février 2011 4 03 /02 /février /2011 18:11

Une annonce qui sera à suivre avec attention :

Buyster.JPG

"Atos Origin, Bouygues telecom, Orange et SFR créent une société commune afin de lancer une solution innovante de paiement.

Dans un contexte de croissance soutenue du eCommerce, et de développement des usages d'achat sur les nouveaux écrans dont les smartphones, les tablettes tactiles, trois opérateurs mobiles français Bouygues Telecom, Orange, SFR et Atos Origin, via Atos Worldline, leader européen dans les transactions électroniques de paiements sécurisés, unissent leurs expertises télécom et monétique pour lancer BUYSTER, une solution innovante de paiement à distance, simple, rapide et sécurisée sur internet fixe et mobile qui sera disponible en France mi 2011.

Cette offre a déjà séduit de grands noms de l'e-commerce comme Aquarelle, Brandalley, Darty et Rue du commerce.

L'inscription à BUYSTER permet d'associer de manière sécurisée la carte bancaire à son numéro de téléphone mobile. Elle est gratuite et ouverte à tout utilisateur d'un téléphone mobile, quel que soit son opérateur3. Pour régler ses achats sur Internet, l'utilisateur n'a désormais plus besoin de donner son numéro de carte bancaire, seuls son téléphone mobile et son code confidentiel Buyster suffisent.

BUYSTER sera également disponible pour tout titulaire d'une carte bancaire et client d'un opérateur mobile français, y compris les MVNO (Mobile Virtual Network Operator)

BUYSTER pourra ainsi, des le démarrage, être facilement mis en œuvre chez plus de 30 000 eCommerçants ayant choisi les plateformes de paiement Merc@net de BNP Paribas et SIps d'Atos Worldline."

 

Repost 0
Published by Alain HAFNER - dans Systèmes de paiement
commenter cet article
2 février 2011 3 02 /02 /février /2011 12:15

 

L'Internet à haut débit se porte bien, du moins si l'on en juge par le nombre d'abonnements, qui a atteint au 3ème trimestre dernier 20.4 millions, dont 19.5 millions en DSL, soit un taux d'équipement de 96% de la population en haut-débit et 92% en ADSL.*


Pourtant, environ 1.5% de la population n'est pas couverte par le DSL et environ 5% aurait un débit inférieur à 512 kb/s et 19% un débit inférieur à 2 Mb/s. Ceci résulte des limitations techniques de la technologie DSL, qui voit le débit baisser en fonction de la longueur de la liaison.

 

La solution technique existe : elle consiste à permettre l'installation d'équipements DSL (les DSLAM) dans de nouveaux points d’injection, les sous-répartiteurs, plus proches des abonnés que les Nœuds de Raccordement d'Abonnés (NRA) utilisés jusqu'à maintenant. France Télécom propose d'ailleurs une offre de gros "pour la résorption des zones rurales inéligibles au haut-debit".

 

Mais l’accès à la sous-boucle implique le réaménagement du réseau de boucle locale de France Télécom et la nécessité, pour les opérateurs alternatifs présents au NRA, de réinstaller leur propres accès aux niveau des sous-répartiteurs concernés, sous peine de perdre les accès déjà dégroupés ou de devoir passer à un niveau de service inférieur (offre "bitstream").

 

Aussi l'ARCEP a-t-elle proposé les conditions réglementaires permettant la mise en œuvre de ces solutions pour la montée en débit des accès Internet sans donner d'avantage concurrentiel à France Télécom. Ces propositions et l'analyse réglementaire des marchés correspondants, ont été publiées en janvier et font l'objet d'une consultation publique et de demandes d'avis  auprès de l'Autorité de la Concurrence.

 

Ceci devrait permettre de régler enfin cette question épineuse dont on discute depuis quelques années. Je connais quelques personnes, vivant dans des zones rurales mal desservies en Internet haut débit, qui auraient très certainement préféré une offre unique de France Télécom, mais à haut débit , plutôt que de continuer à bénéficier de la concurrence, à faible débit !

 

* Source : ARCEP, Observatoire trimestriel des marchés des communications électroniques en France, 3ème trimestre 2010 - CREDOC, La diffusion des technologies de l'information et de la communication dans la société française (2010).

Repost 0
Published by Alain HAFNER - dans Haut Débit
commenter cet article

Articles Récents

Pages

Liens